Dans les trains de nuit, mon boulot, c’est le sommeil des autres. Mais quand il s’agit de veiller sur un dormeur que l’Europe s’arrache, quand les contrôleurs, les douaniers et les énervés du cran d’arrêt cherchent à me poinçonner, je regrette le doux temps de l’Orient-Express… Tout ce que je désire, c’est éviter de me faire descendre à la prochaine…

 

EPUB

LA MADONNE DES SLEEPINGS

PDF

LA MADONNE DES SLEEPINGS

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *