Un patron de bistrot portant, dans son arrière-salle, une épée à la taille, surtout au vingtième siècle, c’est assez extraordinaire. Mais franchement, où ça se corse (chef-lieu Bastia – histoire de fomenter une petite guerre civile), où ça se corse, disais-je, c’est quand l’épée n’est pas à la taille du type, mais à travers la taille…
Je tiens aussi à vous préciser que cette découverte n’est pas faite pour me réjouir, vu que l’épinglé était mon seul contact dans ce foutu bled…
Pour lui, le contact a été plutôt rude et pour moi il risque de l’être aussi, je le crains, car j’entends déjà mugir, au loin, une sirène de police…

 

EPUB

LES SOURIS ONT LA PEAU TENDRE

PDF

LES SOURIS ONT LA PEAU TENDRE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *