Attablés à une table d’un troquet parisien, San-Antonio et Bérurier reçoivent la visite d’une vieille connaissance de Béru, le cardinal Antonin Duplessis. Celui-ci annonce l’imminence d’un attentat à l’encontre le pape Paul VI lors de sa visite programmée à Paris la semaine prochaine. Malgré l’insistance des deux policiers, Duplessis ne peut dévoiler la source de cette information et prend congé d’eux.
Le samedi suivant, Béru et San-A apprennent la mort de Duplessis, poussé sur les rails du métro. Ils apprennent par ailleurs le véritable métier de Duplessis, contrôleur à la RATP. San-Antonio et son fidèle acolyte se rendent à la morgue voir le corps et y font la connaissance de Fernande Duplessis, furieuse de constater que la bague épiscopale de feu son mari, une améthyste, a disparu. Les trois personnages se rendent dès lors chez Fernande pour en discuter et y apprennent que Duplessis était en réalité un charlatan, prétextant aider de pauvres gens malades par les miracles, bien aidé de Fernande, dévouée épouse et prostituée.
San-Antonio met la main sur le carnet de Duplessis pour y découvrir que son dernier client est un certain Badinguais, chez qui il se rend pour interrogation. Béru et San-A y apprennent que la veille, Duplessis est passé chez lui pour y mettre son améthyste en lieu sûr. Il était accompagné d’une dame, à la peau très brune et aux cheveux blonds, portant l’étui d’une clarinette.
Grâce à ces précieux renseignements, San-Antonio retrouve son identité : Zoé Robinsoncru, via le B.I.T.E (Bureau d’Investigation du Territoire Européen).

 

EPUB

MEGA4UP: .http://cutpaid.com/9jNg1

USERCLOUD: .http://cutpaid.com/LyZoJ9

FILEUPLOAD: .http://cutpaid.com/LpYcMM4

UP4EVER: .http://cutpaid.com/5tqvm

PDF

MEGA4UP: .http://cutpaid.com/fEEN2j

USERCLOUD: .http://cutpaid.com/pqYmL

FILEUPLOAD: .http://cutpaid.com/12R4TPP

UP4EVER: .http://cutpaid.com/5RXvpg

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *