Agnes Grossmann – L’enfance des criminels

12,99

Détails sur le produit

  • Éditeur : Hors Collection (4 octobre 2012)
  • Langue : Français
  • Taille du fichier  : 331 KB
  • Nombre de pages de l’édition imprimée  : 256 pages
Catégorie :

Description

La racine du mal se trouve t-elle véritablement et seulement dans l’enfance ? A travers le portrait des principaux criminels français, une enquête passionnante menée par une journaliste d’investigation spécialiste de la psychologie criminelle. Préface de Christophe Hondelatte Ce document est le fruit d’un travail long et minitieux qui nous amène au plus près du crime, dans la tête des tueurs en série : Marcel Barbeault alias « le tueur de l’ombre », Patrice Alègre, Pierre Bodein « Pierrot le fou », Pierre Chanal, Michel Fourniret et Monique Olivier, Guy Georges, Francis Heaulme, Emile Louis, Thierry Paulin… Pendant 7 ans Agnès Grossmann a compulsé les dossiers d’instructions des plus grands criminels français de notre temps. Pendant 7 ans, elle interrogé les témoins de l’époque, les psychiatres chargés de l’expertise médicale, les enquêteurs, et souvent la famille du meurtrier. Et plus les numéros de Faites entrer l’accusé s’enchaînaient et plus le même constat s’imposait : l’impression que le meurtre n’était pas une expression de méchanceté mais de déséquilibre profond. Ceux qui tuent de façon répétitive sont des êtres mal construits pour qui le crime est un exutoire à des souffrances et tensions internes insupportables. Il ne s’agit pas d’excuser, mais de comprendre comment un être humain se construit et comment la maltraitance – aussi bien physique que psychologique – peut engendrer des personnalités dangereuses. Pour étayer cette analyse, Agnès Grossmann a construit ses chapitres en trois parties : un bref rappel de l’histoire judiciaire, une biographie partielle du criminel centrée sur l’enfance en s’arrêtant au premier meurtre, une synthèse complétée par le témoignage du psychiatre ou du psychologue chargé du dossier du criminel au moment du procés. Quels rapprochements peut-on faire entre ces différentes histoires ? Quels sont les points communs de l’enfance des tueurs en série ? Quels sont les mécanismes repérables ?

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Agnes Grossmann – L’enfance des criminels”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOTRE SITE A BESOIN DE LA PUB POUR VIVRE. S'IL VOUS PLAÎT, DÉSACTIVEZ ADBLOCK. MERCI