C’est par la révolte d’un paysan, Baptiste Deschamps, qu’a été révélé le sort atroce qu’on réservait aux poilus atteints du syndrome du shell shock, ces soldats qui n’avaient pas résisté psychologiquement à l’épreuve du feu et que l’on avait retrouvé pétrifiés, l’air hagard, parfois même fous. En haut lieu, on les appelait les  » embusqués du cerveau « , soupçonnés d’être des simulateurs. Pour le prouver, on les soignait à coups de décharges électriques. Les Français n’en auraient sûrement jamais rien su si Baptiste Deschamps n’avait été traduit en justice parce qu’il refusait d’être brutalisé. L’affaire fit scandale et ouvrit la boîte de Pandore des traumatismes de guerre.

 

EPUB

LES SOLDATS DE LA HONTE

PDF

LES SOLDATS DE LA HONTE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *