À moi, Comte, deux mots !… Deux mots, ou deux guillerettes dans les tripes ! Et voilà le Comte étendu pour le compte ! Alors, dans certain milieu, ça commence à bouger. Parce que le Comte, ennemi public et gros-bras numéro Un, il vaut sûrement plus de briques qu’un ministère de la Reconstruction. L’héritage est fabuleux. Un bon milliard à se partager. De gré ou de force ! Chacun dans sa partie veut chausser les bottes du mort ! Oui, mais le Comte n’est peut-être pas si mort que ça…

 

EPUB

LA BONNE TISANE

PDF

LA BONNE TISANE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *