On a beau être un Don Quichotte, quand on prend en photo une rouquine beaucoup trop belle pour avoir la vertu de Dulcinée, l’eau vous monte à la bouche. Et quand on a été obligé pour ça de se planquer derrière un orgue de salon, reporter ou pas, on réfléchit. On se demande qui c’est, au juste, ce mystérieux M. Morgan qui vous a engagé pour tripoter l’objectif, et, ce que contient l’enveloppe bien scellée que la fille a remise à un certain malfrat qui fait dans le chantage. La curiosité étant toujours punie, fini de rêver qu’on goûte à la rouquine. Ce qu’on déguste, c’est tout autre chose !

 

EPUB

QU’EST-CE QU’ON DÉGUSTE !

PDF

QU’EST-CE QU’ON DÉGUSTE !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *