Franz Bartelt – Le jardin du Bossu 2004

 » Il était là, le con ! Rond comme un bidon. Entouré d’une flopée d’ivrognes encore plus saouls que lui. Je ne l’avais jamais vu en ville. J’ai demandé au Gus qui c’était. Il n’en savait rien. J’ai recommandé une bière. Le type se vantait. Il ne parlait que de son pognon. Il en avait, puisqu’il payait les tournées en sortant de sa poche des poignées de billets. Il refusait la monnaie. Il s’y croyait. Le con. Ah, le con ! Le Gus m’a dit qu’il était déjà saoul en arrivant. Il avait touché la paie ou quoi ? Il buvait du blanc limé. De temps en temps, il se levait et chantait une connerie. Il y a connerie et connerie. Les siennes, c’était des conneries de l’ancien temps. On n’y comprenait rien. Des histoires de drap du dessous, que c’est celui qui prend tout. Qu’est-ce que ça voulait dire ? Il retombait sur sa chaise, comme un sac. Il se remettait à parler de son pognon. Il en avait des tas. Stocké dans le tiroir de la salle à manger. Tout en liquide.- T’as pas peur de te faire attaquer ? a demandé un des gars.  »

 

EPUB

UPTOBOX: .https://uptobox.com/zptqqeolc2d8

01FICHIER: .https://1fichier.com/?s58bggv5qz5fxgbwlybe

ZIPPYSHARE: .https://www93.zippyshare.com/v/nNqzcWAV/file.html

PDF

UPTOBOX: .https://uptobox.com/efsy6hextbp5

01FICHIER: .https://1fichier.com/?e0rsnlieaafq7dxu2ajy

ZIPPYSHARE: .https://www93.zippyshare.com/v/H3jF4GBC/file.html

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOTRE SITE A BESOIN DE LA PUB POUR VIVRE. S'IL VOUS PLAÎT, DÉSACTIVEZ ADBLOCK. MERCI